Depuis une quinzaine d'année,il combattait avec l'aide et l'appui de professionnels de la santé, ses troubles de l'humeur « graves » plus connus sous les noms de : bipolarité ou de maniaco-dépression. Il avait subi toutes les phases que l'on rencontre dans ce genre de troubles, il avait connu « l'euphorie » suivit d'une période de dépression, elle même suivit d'une période de « calme ». la succession et alternance des phases rendent le patient dans un état de »zombi », cet état est du aux traitements qui sont lourds mais qu'une chimio toutes proportions gardées ! Les effets secondaires de ces médicaments prescrit pour ce genre de trouble ont des effets secondaires assez redoutables, surtout au point de vue de la libido masculine qui s'évapore sous l'effet des anti dépresseurs, de toutes les façon c'est pas un mal, parce que lors d'une phase dépressive, on a pas envie et le désir de  « baiser » comme un lapin. C'est comme cela que l'on peut rester plus de 5 ans sans relation sexuelle, ensuite,il devient fort difficile de reprendre confiance en soi et d'expliquer la situation dans laquelle on est, malgré nous, car on a pas choisit d'être ainsi ! Peu de femme ont l'intelligence d'aller au delà de ces troubles qui nous empêchent de vivre d'une façon « normale », car tout ce qui déséquilibre psychologique ou psychiatrique fait peur, voir plus « effrayant »que certaines pathologies. Nous déconseillons, un cocktail que nous avons testé durant de longues périodes pour être en mesure de travailler, c'est le mélange caféine et anxiolytique, cela vous détruit l'estomac.

On finit par vivre le jour le jour, essayant de nouer des amitié sur le net, parfois cela marche d'autre fois non, dernièrement, nous avions fait la connaissance d'une charmante et adorable femme, elle sut lire en nous comme dans un livre, mais comme nous n'avions pas d’expérience réel dans les relation homme femme, nous avons tout capoter par pur égoïsme, pour tant on a eu de bons échanges et de bons moments...

nous pensons honnêtement que nous avons passé l'age pour avoir une relation réelle avec la gente féminine, quant au virtuel cela dure un temps, notre record est de 5 mois en compagnie d'une femme féline et câline mais au redoutable coup de griffes ! Le virtuel est un piège dangereux parce qu'il est l'instigateur de « scénarios » qui n'ont comme fondation : les fantasmes et les rêves, c'est peut être cette raison que nous sommes plus capables d'avoir une relation « normale » avec une femme et pourtant il y en a une qui nous tant donné, nous nous devons de la remercier comme il se doit, en espérant qu'elle se reconnaîtra ou bien qu'elle viendra sur le blog lire ce petit mot ! Si ce n'était pas le, nous serions attristés, car c'est la seule façon que nous avons trouver pour la remercier pour son soutient, lorsque nous avons traverser des périodes graves et périllieuses. Maintenant, il est temps de la laisser tranquille, si elle veut de nouveau nous parler, elle sait ou nous trouver, si non dommage pour nous...